smo

Le Social Media Marketing ou Social Media Optimisation (SMO), rassemble l’ensemble des techniques et stratégies de création de contenu, d’optimisation et promotion sur les réseaux sociaux, d’engagement dans les conversations avec les utilisateurs et de suivi des citations et commentaires.

L’objectif est de développer la notoriété d’une marque, gérer sa e-réputation et créer du trafic, en développant des synergies entre les réseaux sociaux et les moteurs de recherche.

Par où commencer ?

La plus mauvaise idée est de se lancer tête baissée dans la création d’un page fan, d’un blog ou d’un compte twitter, d’attendre et de voir que cela n’apporte rien. Car le SMO n’est pas une action one shot, une campagne ‘éclair’ à mettre en place sur les réseaux ou quelques outils 2.0 à paramétrer.

La première étape doit consister à écouter ces conversations, en identifiant les sources de diffusion et les relais d’influence, sur les blogs, forums, et les réseaux sociaux, analyser les thématiques et la tonalité des conversations.

La deuxième étape s’attache à intervenir dans les conversations existantes et répondre en commentaires sur les blogs, forums, réseaux, et en ajoutant des personnes à son cercle social. Il s’agit de créer un historique au profil pour préparer la socialisation des contenus et commencer à tisser des liens.

La troisième étape consiste à créer du contenu original et être la 1ère source émettrice, à partir d’une stratégie de blog par exemple et de dispositifs sociaux associés (mashup). C’est l’étape la plus engageante en terme de ressources entre production et modération, mais aussi le dispositif le plus performant pour capter l’audience vers un dispositif internet propriétaire.

 

La mesure des retours en SMO

Si les indicateurs classiques de la mesure d’audience s’appliquent aussi très bien aux réseaux sociaux : nombre de visites/visiteurs, nombre de pages vues, durée des visites, taux de rebond, taux de conversions, les médias sociaux apportent également avec eux de nouveaux indicateurs de performance (KPI).

L’amour : Le nouveau KPI

C’est en effet le dénominateur commun entre les différents indicateurs de performance que l’on peut mesurer dans les réseaux sociaux :

– Le nombre de fans (sur une page Fan Facebook)
– Le nombre de commentaires (sur un blog, sur une page Fan)
– Le nombre « d’amis » sur Facebook ou de « followers » sur twitter
– Le nombre de citations : « J’aime » sur Facebook ou de « retweet » sur twitter
– Le nombre d’inscrits à une newsletter, un flux RSS
– Le nombre de liens vers un site, un blog détenu par l’entreprise

Sans un peu d’amour, ces actions ne seraient pas réalisées par les utilisateurs qui sont libres d’adhérer ou non. Ces indicateurs permettent de définir des données objectives à suivre, là où les indicateurs de type ROI, ne sont pas toujours les mieux adaptés.

Demande d’informations